Le spécialiste de la pompe à Challans
(Vendée et Sud Loire-Atlantique)

forage de puits

Comment pomper de l’eau de forage ?

Sommaire

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Vous souhaitez réaliser un forage sur votre terrain pour assurer les besoins en eau potable  de votre maison, pour arroser votre jardin ou votre exploitation agricole ? Nous vous expliquons en quoi ça consiste, comment faire…

Qu’est-ce qu’un forage ?

Comme le puits, le forage est un système qui consiste à aller chercher l’eau dans la nappe phréatique. Cette installation est plus technique qu’un puits traditionnel. En effet, il faut percer un trou de diamètre réduit (moins de 20 cm) à grande profondeur de manière à retrouver une nappe phréatique. Un cylindre en acier contenant un tuyau plastique rigide est inséré dans ce forage. C’est grâce à ce tuyau équipé d’une pompe que l’eau est remontée en surface.

Le principal avantage est que les eaux souterraines sont moins exposées à la pollution de surface. 

Les différents types de puits

Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous présentons les différents types de puits.

Puits traditionnel

Le puits traditionnel permet de collecter de l’eau en surface. Il est possible de récolter de l’eau entre 7 et 8 mètres de profondeur. Ce puits recueille les eaux pluviales infiltrées dans le terrain à travers ses parois. L’eau est extraite grâce à une pompe de surface.

Forage

Le forage est utilisé pour puiser de l’eau dans la nappe phréatique. Il faudra creuser plus profondément que pour un puits traditionnel, plusieurs dizaines de mètres. Le coût du chantier est plus élevé. Le débit d’eau est plus important.

atelec-pompes-conseils-pomper-eau-de-forage-puits-de-forage

Puits artésien 

Le puits artésien utilise un phénomène naturel sans pompage. Le puits est foré dans une nappe phréatique sous pression, c’est-à-dire qu’elle est coincée entre deux couches de roches imperméables. Lorsque l’on perce cette nappe, l’eau jaillit naturellement en position verticale. Ce système permet d’avoir  un débit toute l’année assez constant. 

atelec-pompes-conseils-pomper-eau-de-forage-puits-artesien

Le puits ou forage vous assure un point d’eau autonome, c’est-à-dire indépendant du réseau d’eau public et vous permet de réduire votre facture mais attention, son rendement n’est pas garanti. En cas de sécheresse, il est possible que vous n’ayez plus d’eau car la nappe phréatique n’est plus approvisionnée par l’eau de pluie…

Déclarer un forage

Depuis le 1er janvier 2009, “tout particulier utilisant ou souhaitant réaliser un ouvrage de prélèvement d’eau souterraine (puits ou forage) à des fins d’usage domestique doit déclarer cet ouvrage ou son projet en mairie”. 

Un forage à usage domestique comprend : 

  • Les prélèvements dédiés à la satisfaction des besoins des personnes physiques, dans les limites des quantités d’eau nécessaires aux soins d’hygiène, au lavage, aux productions végétales.
  • Tout prélèvement inférieur ou égal à 1 000m3 par an. 

Cette déclaration vise à faire prendre conscience qu’une erreur de branchement ou des travaux mal réalisés peuvent contaminer le réseau public. Ce recensement permet aux services administratifs de remonter les informations aux personnes concernés en cas de problème. Cette déclaration doit être effectuée au plus tard 1 mois avant le début des travaux. Vous retrouvez ce document sur le site du service public.

Pour un forage excédant 10 mètres de profondeur, il vous faudra également faire une déclaration à la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE).

Analyser l’eau de son puits 

L’analyse de l’eau vous permet de savoir si votre eau peut servir à des fins potable et déterminer l’usage que vous pouvez en faire.

Si l’eau que vous prélevez est destinée à la consommation, il faut le signaler à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) et procéder à des analyses pour être sûr que celle-ci est potable.

Comment choisir sa pompe de forage ?

Suite à la construction de votre forage, il vous faudra une pompe adaptée pour pomper et filtrer l’eau. Dans la plupart des cas, il est conseillé d’installer une pompe de forage. Cette pompe de la famille des pompes immergées est conçue pour pomper l’eau des nappes phréatiques à de grandes profondeurs. Elle s’installe sous le sol contrairement à une pompe de puits qui se place directement dans l’eau. 

Pour assurer l’efficacité et la durabilité de votre pompe, il est important de prendre en compte plusieurs critères. Le choix du modèle de votre pompe de forage se fait selon la profondeur du forage, le débit de la source et du rendement optimal de la pompe de forage.

La pression

La pompe doit fournir une pression correcte par rapport à l’utilisation. Comment calculer la pression recommandée ?

Le calcul se base sur plusieurs paramètres :

  • Pertes de charge linéaires à cause du frottement de l’eau sur les parois des tuyaux, la hauteur (H) à diviser par 10, la longueur (L) à diviser par 100.
  • Pertes de charge singulières à cause des obstacles : nombre de clapets antiretour (C) à multiplier par 0.5, et le filtre (F) dont la perte est de 0.6 bars. 
  • La pression dont le réservoir à diaphragme ou le ballon vessie à besoin pour gonfler (P).
  • Nous retrouvons la formule suivante : H/5 + L/100 + C/0,5 + F + P.

Exemple : 

Si H = 30, L = 30, C = 5, F = 0,5 bars, P = 4. La pression pour faire monter l’eau est de : 30/10 + 30/100 + 5×0.5 + 0.5 + 4 = 10.3 bars. 

La pompe de forage devra donc présenter une pression nominale de 10.3 bars.

Le débit

Le débit est un point important si vous souhaitez alimenter votre maison grâce à la pompe de forage. Il ne faut pas que le moteur se fatigue rapidement, le but est que votre pompe soit pérenne dans le temps. Le débit est déterminé en fonction de la profondeur du point de forage.

La dimension

Il est préférable que le diamètre du point de forage ne s’éloigne pas trop de celle de la pompe pour garantir une fixation optimale. 

Les composants de la pompe de forage

Lorsque vous installez une pompe de forage, cela implique la mise en place de tout un dispositif.

Il faut ajouter d’autres éléments comme : 

  • Des clapets anti-retours selon la longueur et la direction des tuyaux,
  • Un ballon vessie pour stocker l’eau en fonction de l’utilisation de celle-ci.

Pour être sûr que l’installation de votre pompe de forage soit aux normes, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

Vous hésitez sur le choix de la pompe ? Contactez-nous !

Nos techniciens sont à votre disposition pour vous accompagner et répondre à vos questions.

02 51 93 07 72
135 route de Nantes, Parc d’activités Les 3 Monts, 85300 CHALLANS
Découvrez toutes nos fiches conseils
Arroser le jardin
Augmenter la pression de l’eau
ASSURER LE RELEVAGE DES EAUX USÉES
Pomper l’eau de puits
Pomper l’eau de forage
FILTRER L'EAU DE LA PISCINE
ÉVACUER L’EAU PLUVIALE
CHOISIR une station de relevage